La polémique n’en finit pas d’enfler aux USA, malgré la publication par la Maison Blanche d’un  certificat de naissance aussi bidonné que les photos et vidéos d’un vilain barbu qui n’en finissait pas de ressusciter…

Il faut savoir que, de part la constitution américaine, seule un(e) américain(e) natif des USA peut briguer la législature suprême. C’est peut-être idiot, mais parfaitement réel.

C’est ce que reprochent depuis avant les élections des 2008, les “ birthers “, que tant les démocrates que les républicains, prennent pour de dangereux extrémistes et autres nazis.

Or, on a ressorti des tiroirs un vieil article de 2004 d’un obscur journal de Nairobi daté de 2004 où la course à l’investiture sénatoriale de l’Illinois battait son plein. Obama était mis en concurrence avec un certain Jack Ryan (rien à voir avec le personnage des romans d’espionnage ni avec de l’espionnage, d’ailleurs) et a donc gagné le poste de sénateur, Ryan étant obligé de lui laisser la place à cause d’une affaire de fesses.. Le puritanisme américain a parfois du bon, mais en Douce France ce n’est pas encore le cas, malheureusement.

 

Ceux qui clament avec véhémence et qui doutent de la nationalité US de leur président n’est pas un fait  nouveau, puisqu’Alex Jones avec force sources notamment d’Associated Press, avait tenté d’alerter ses concitoyens en octobre 2009, donc bien après l’élection de Barack Hussein Obama en 2008.

Décidément, les oligarques en charge aux USA ont un vrai problème de démocratie et visiblement ne sont pas prêts à faire toute la lumière sur leurs dirigeants et leurs méthodes..

Chacun sa m… pourrait-on dire…

Mais, bien entendu, à chacun et chacune de se forger sa propre opinion.

Publicités