Le blog de Jane Burgermeister 06/09/09

La révolution est la
seule réponse.

 

Un syndicat international du crime est sur le point de forcer le peuple
mondial à prendre un vaccin toxique et non testé afin
d’assoir leurs objectifs politiques, idéologiques et
économiques.

Des lois sont mises en place dans chaque
pays afin de considérer quiconque refuserait de prendre ces
injections toxiques comme un criminel – la police ayant aujourd’hui le
droit d’utiliser la force armée contre les criminels suspects.

Je
ne suis pas fichée comme criminelle. Cependant, je suis
enregistrée comme opposante à prendre ce poison
fabriqué par la compagine Baxter, firme qui fait l’objet d’une
enquête policière pour avoir
délibérément introduit une souche vivante de
grippe aviaire dans un vaccin pour provoquer une pandémie. Je
suis aussi fichée pour refuser une action qui causerait ma mort
ou une blessure mortelle.

Si vous refusez cette injection
mortelle dans votre pays, vous serez enregistré et
considéré comme un criminel, vous aussi. La police a
aussi été autorisée à user de contraintes
physiques pour vous forcer à prendre ce vaccin.

Mais qui ici est le vrai criminel ?

C’est
une preuve accablante qui démontre que les gens qui manœuvrent
pour faire exécuter cette vaccination de masse sont les
vrais criminels.

Honte sur nous,
le peuple, qui avons permis d’en arriver à ce point, où
l’avenir de l’humanité est en grand danger, où la
liberté, la vie et la civilisation sont juste à quelques
semaines de l’annihilation totale à cause d’un programme de
vaccinations massives obligatoires.

Des tombes ont
été creusées, des millions de sacs mortuaires et
des cercueils en plastique sont prêts : les camps de
concentration attendent pour être ouverts en tant que camps de
quarantaine.

C’est une honte que nous, restions passivement
à regarder un groupe de tels criminels mettre en oeuvre un plan
de génocide d’une portée et d’une ampleur sans
précédent dans notre histoire.

A
l’évidence, les vaccinations massives obligatoires d’une
substance toxique et non prouvée montrent un plan de
génocide voulu par l’ONU, les laboratoires pharmaceutiques et le
le syndicat du crime bancaire dont font partie Rothschild et
Rockefeller.

C’est une honte que nous, peuple, n’ayons pas
appris les leçons de l’Histoire et du besoin impérieux
qu’il y a d’empêcher de nuire des criminels et des tyrans, avec
force et courage tant qu’il est encore temps.

Comment ce fait-il
que, nous le peuple qui ne violons absolument aucune loi, soit permis
de nous ficher comme des criminels pour refuser d’aller à la
mort en prenant ces piqures ?

Comment pouvons-nous calmement
accepter une loi si perverse et meurtrière, publiée par
décret par nos prétendus gouvernements, sans discussion
ni débat ?

Comment pouvons-nous accepter que
l’infrastructure pour le génocide soit construite autour de nous
et que nous fassions notre train-train quotidienne – comme si de rien
n’était ?

Comment pouvons-nous accepter que les
gouvernements préparent en secret des plans visant à
court-circuiter les hôpitaux et les docteurs pour créer
des centres de vaccination sous haute surveillance pour administrer ce
poison aux autres – et ne rien faire ?

Nous avons vu que le
document de 19 pages publié par la Ministre de la Santé
et le Ministre de l’lntérieur français commence la
vaccination massive obligatoire en France à partir du 28
septembre, dans seulement quelques semaines.

Honte à nous tous, oui, honte sur nous,
si nous sommes debout encore un jour à observer le
déroulement de ce plan criminel, alors que nous ne faisons rien
pour l’arrêter.

Les criminels sont si arrogants, si
endurcis dans la dépravation, sans aucune décence,
honneur ou empathie qund ils recherchent frénétiquement
toujours plus de pouvoir, de luxe et d’argent, se cautionnant
mutuellement sur les abus de pouvoir qu’ils exercent par leurs
réseaux secrets, qu’accepter de tels ordres d’eux est un
déshonneur.

Quelle personne digne et honnête prend ses ordres d’un criminel ?

Quelle personne de valeur obéit aux commandes de tyrans meurtriers ?

C’est
un déshonneur pour le gouvernement français de mettre en
place en secret un plan pour vacciner par la force la population
entière en quatre mois dans des centres de vaccination
militarisés.

C’est un acte perfide de haute trahison
à une échelle qui ne peut pas être
tolérée un seul jour de plus.

C’est un
déshonneur pour nous si nous encourageons et permettons
d’implanter ces zones de mise à mort monstrueuses dans notre
pays – et si nous les laissons commencer à fonctionner ici et
dans n’importe quel pays où nous vivons.

C’est un
déshonneur pour nous de permettre que des enfants et des
bébés de 6 mois soient injectés par un tel "
vaccin inoffensif " dans des centres, et que leur vie soit
détruite sous nos yeux comme si c’était normal et se
voiler la face. C’est une honte pour chaque adulte qui vit maintenant
en Amérique du Nord et en Europe aujourd’hui.

Maintenant çà suffit.

Nous avons la responsabilité d’agir pour rétablir la loi et la justice dans nos sociétés.

Si
nous voulons avoir un gouvernement éclairé et
raisonnable, nous avons la responsabilité de faire que cela
devienne une réalité par nous-mêmes.

Les
temps des critiques envers les gouvernements sont finis : le temps de
renverser ces criminels de leur piédestal est venu.

Les jours où nous allions voter pour des élections manipulées qui n’apportent aucun changement sont finis. Il est temps de reprendre nos gouvernements en main. Le temps pour vraiment choisir nos leaders est en ce moment même.

Le temps de lire les médias censurés est fini ; il est temps de penser par nous-mêmes.

Nous
ne voulons pas d’une révolution aux goûts de l’agent de
Rothschild comme Olivier Besancenot, le prétendu facteur en
France, désigné par Rothschild pour être un autre
Staline ou Hitler. Nous ne voulons pas changer la tyrannie pour une
autre tyrannie, un criminel pour un autre criminel.

Nous voulons
un gouvernement fondé sur la sagesse, l’amour, la justice et sur
l’autorité de la loi, qui garde comme un trésor chaque
terre, chaque peuple et chaque culture, et nous ne tolérerons
pas la division générée par les magouilles de
gangs criminels plus longtemps.

Nous voulons une
démocratie véritable dans son essence originelle, un
dialogue vivant sur la façon de former notre politique
d’éducation, de santé, et des structures
économiques qui apportent des avantages tangibles à tous
les peuples de l’humanité.

Nous voulons des
mécanismes qui fonctionnent et cela implique la
responsabilité de ceux qui sont au pouvoir, par une haute
éthique et compétence.

Nous voulons mettre fin au
hold-up de notre argent par les banques et leurs alliés
cachés au gouvernement – l’argent des impôts, nos
économies et nos pensions de retraites – nous voulons mettre un
terme à leurs manipulations financières qui nous
conduisent à la pauvreté et à une dette infinie.

Nous
devons prendre sur nous la responsabilité de s’assurer la mise
en place d’un tel gouvernement. Nous devons être prêts
à nous battre.

Il ne tient qu’à nous de
montrer dans nos actions l’honnêteté, l’énergie, le
dynamisme et les principes que nous voulons voir se réaliser.

Nous
ne devons jamais abdiquer face à des criminels qui se pavanent
comme nos représentants élus et tomber à nouveau
dans les pièges de gens comme Obama, Bush, Merkel, Sarkozy,
Brown et Betancourt.

Ils sont tous assis à la même
table que les Rockefeller ou les Rothschild, cherchant comment duper et
tromper, et nous détruire pour leur bénéfice et
leur petit pouvoir personnel.

Nous devons nous
débarrasser de notre sale habitude d’avoir une
déférence d’esclave pour des dépravés
moraux qui se cachent derrière leurs fonctions pour escroquer et
commettre des atrocités brutales.

On doit le respect à ceux qui sont honnêtes, intelligents et éclairés.

On
ne doit pas le respect au pathologique et à l’avidité qui
parade drapé de tous les symboles du pouvoir, avec splendeur et
cérémonie, pendant que des meutres de masse sont
planifiés en secret dans le dos des peuples.

On ne doit
pas le respect aux gens qui s’entourent de tout le luxe et la condescendance d’empereurs quand ont obtenu que leur poste seulement par
des dessous de table, la duperie et la corruption.

C’est un
déshonneur pour nous si nous permettons aux représentants
élus, qui sont juste des gangsters, d’afficher devant nos yeux
leur corruption et leur complot – cloîtrés dans le
labyrinthe des couloirs de leurs banques, sociétés et
ministères – pour assassiner des millions, si ce n’est pas des
milliards de gens au moyen d’une vaccination massive obligatoire.

C’est un déshonneur pour nous de leur avoir permis d’arriver jusqu’à ces extrémités.

Ils
subornent, font chanter les juges et la police et ainsi changent le
système des lois et la justice dans quelque chose de si corrompu
qu’il devient un danger pour nous tous parce qu’il permet à ces
criminels d’effectuer leurs plans de génocide impunément.

Ils
ont lancé une guerre biologique non déclarée
contre les peuples du monde – et ils doivent être
arrêtés maintenant avant qu’ils ne le mettent en oeuvre
leur plan dans 2 ou 3 semaines.

Maintenant n’est plus le temps
pour l’hésitation, les doutes, les calculs, la crainte, le
désespoir ou le nihilisme.

Maintenant est venu le temps pour une action puissante.

Chaque
personne vivante a aujourd’hui une responsabilité qu’elle ne
peut pas éviter. Nous sommes responsables de ce que nous
connaissons. Nous sommes aussi responsables de notre ignorance.

Nous sommes responsables de ce que nous faisons – et de ce que nous échouons à faire.

Si nous ne faisons rien alors que le peuple est assassiné devant nos yeux, nous devrons en porter la culpabilité.

Il
reste seulement quelques jours ou semaines avant que cette catastrophe
très réelle n’arrive : dans seulement quelques jours ou
semaines des gouvernements du monde entier ont planifié de
mettre en oeuvre un programme de vaccination massif.

Les
premiers seront volontaires mais laisseront rapidement la place
à des vaccinés de force par coercition physique au fur et
à mesure du temps, comme çà ils
déclencheront une pandémie en injectant leurs toxines et
virus dans " les volontaires " ou répandront simplement une
autre variante plus mortelle du virus.

Quelques experts comme le
docteur Rebecca Carley disent que cette expérience biologique
énorme changera l’ADN de l’humanité pour toujours.

Il n’y a plus une minute à perdre.

Nous devons viser plus que l’arrêt de ce crime, même si la force devient nécessaire.

Nous
devons penser sur le long terme et avoir comme objectif la restauration
de nos constitutions, nos droits fondamentaux, d’un système de
justice et d’ordre public qui en vaille vraiment le coup.

Parce
que le même gang criminel a réalisé
l’écroulement de notre économie pour leur seul avantage,
nous devons penser maintenant des politiques économiques saines,
qui récompensent à la fois le fruit du travail
créatif et celui de l’ouvrier, et nous ne devons
reconnaître aucune civilisation digne de ce nom qui
néglige ses enfants qui sont son avenir, les mères qui
doivent élever ces enfants ou les personnes âgées
qui sont le dépôt de son expérience et qui nous
relient à notre passé.

Il y aura beaucoup de
difficultés, beaucoup d’obstacles sur la route, beaucoup de
pièges et beaucoup d’agents de notre entourage qui
créeront la lutte, nous mystifiant, beaucoup de prétendus
sauveurs comme Betancourt et Obama, qui sont juste des outils pour ce
gang du crime.

Mais nous avons l’Histoire pour nous guider. Nous
avons l’exemple de Claus von Stauffenberg, qui a risqué sa vie
pour essayer d’assassiner Adolf Hitler en lançant un coup d’Etat
pour renverser le criminel gouvernement Nazi.

Nous avons
l’exemple d’Antoine de Saint Exupery, qui dans ses livres comme "
Pilote de guerre ", décrit son combat quotidien pour la
liberté et la dignité de chaque personne contre la
tyrannie allemande Nazie.

Parmi les défenseurs les plus
inspirants de liberté et justice sont les grecs anciens et leurs
travaux sont aussi actuels que lorsqu’ils ont été
écrits il y a 2 500 ans. Qui aujourd’hui peut-on comparer à Platon ?

La
pièce " Antigone " de Sophocle traite du besoin de
résister à ceux au pouvoir qui pensent être des
dieux, et qui ignorent les principes de base de moralité ce qui
est aussi approprié aujourd’hui, tout comme Jean Anouilh avait
adapté la pièce en pleine occupation allemande.

Tout
ce qui est grand dans le monde comme l’art, la religion et l’Histoire
est à nos côtés. Mais, à moins
qu’aujourd’hui nous portions cette grandeur qui est dans nos coeurs et
nos esprits et agissions pour elle, notre glorieuse civilisation sera
perdue et l’humanité sera annihilée à jamais.

Toutes
les religions disent la même chose : le Christianisme, le
Judaïsme, l’Islam, l’Hindouisme, le Bouddhisme, le Toaisme, toutes
disent la même chose : la haute conduite morale et l’harmonie
spirituelle intérieure dûes à notre Créateur
sont les clés du bonheur et de la vie.

Nous avons
été créés pour honorer Dieu, le
Créateur de notre merveilleux univers et de nous, êtres
humains, doués de conscience, d »intelligence et de sentiments.

Nous
n’avons pas été créés pour honorer les
psychopathes qui défilent sur des tapis rouges au tintement des
montres en or clinquant, qui ne sont rien que déloyaux et
cruels, qui n’agissent que pour nous détruire par des
traités manipulateurs comme les Traités de Lisbonne, par
des guerres et des crises économiques.

Se prosterner devant de tels psychopathes est un déshonneur. Ça suffit maintenant.

Nous
devons nous dresser et marcher la tête haute tel Thomas Jefferson
et ne pas seulement lire sa biographie dans les livres d’histoire.

Nous
devons être prêts à faire face à la mort pour
notre droit de vivre dans la liberté et la dignité tels
que notre Créateur nous a conçus.

Le temps
d’une ère nouvelle est venu, dans lequel tous les peuples du
monde partageront la prospérité, la justice et la paix.
Et nous devons construire cette nouvelle ère nous-mêmes,
à nous de prouver que nous en sommes dignes en montrant notre
courage.

Nous devons montrer la détermination d’un Stauffenberg et la compassion d’un Saint-Exupéry.

Nous devons montrer cette compassion et ce courage aujourd’hui – pas demain.

Les vies de peuples innombrables dépendent de nous. Nous ne devons pas les laisser tomber.

Jane Burgermeister, 6 Septembre 2009

Réalité et mensonges des autorités sur la grippe porcine

Publicités