• Hypothèses à propos du "casse-toi pauv’ con!" de Sarkozy

  • Nicolas Sarkozy, jusque-là, était considéré comme un "maître de la communication". Il donnait l’impression de contrôler tout, avec soin, jusqu’au moindre détail. Regardez par exemple la photo de la première apparition "officielle", samedi, de la nouvelle "première dame de France" Carla Bruni-Sarkozy:

    Alors je ne comprends pas bien cet épisode peu glorieux de la vie politique, diffusé par LeParisien.fr:

    Je ne peux pas imaginer que Nicolas Sarkozy, prenant son bain dans une telle foule, n’ait pas conscience qu’il est filmé par de multiples caméscopes. Qu’il ne connaisse pas les frères jumeaux DailyMotion et YouTube. Qu’il ne sache pas que, dans les minutes qui suivront, ces images feront le tour d’Internet…

    Je ne peux d’autant moins l’imaginer que ce pétage de plombs n’est pas une première: qu’on se souvienne du "descend un peu l’dire!", autre dialogue historique (cette fois avec un pêcheur du Guilvinec).

    Aidez-moi à comprendre: pourquoi agit-il de la sorte, alors qu’il est déjà au plus bas dans les sondages?

    Trois hypothèses s’offrent:

    1. Il est calculateur. Il pense que c’est bon pour son image, il cherche à être le type qui réagit "comme tout le monde", qui ne se fait pas marcher sur les pieds, etc.
    2. Il est à l’ouest, étourdi, il a la tête ailleurs.
    3. Il s’en fiche.

    J’ai tendance à pencher pour le numéro trois. Mais alors, quand il invite les instituteurs à enseigner la morale et le civisme à l’école, il s’en fiche aussi?

Publicités