Romain Dunant, habitant du Jura âgé de 35 ans, libertaire et militant du Réseau éducation sans frontières (RESF), avait osé adresser le 19 décembre 2006, en soutien à Florimond Guimard, placé en garde à vue pour s’être opposé à l’expulsion d’un parent d’élève sans-papiers, un courriel au ministre de l’Intérieur, Nicolas Sarkozy. Il y comparait sa politique en matière d’immigration à celle de l’État français sous Vichy. La justice a considéré que ce « parallèle politique » – l’avocate a insisté : l’homme n’était pas visé – constituait un outrage à personne dépositaire d’une autorité publique et l’a condamné à 800 euros d’amende ainsi qu’à un euro de dommages et intérêts à verser à Nicolas Sarkozy, qui s’était constitué partie civile.

Vous connaissez le tarif maintenant si l’envie vous en prend ! 

 

Publicités